lundi 11 novembre 2013


Conférence avec André FLAHAUT et Rachid BOUAMRA
08.11.13

2014, année de commémoration du centième anniversaire de l’invasion de la Belgique par les forces armées allemandes (le 4 août 1914), et le début d’une guerre mondiale sans précédent dans l’histoire.

Dans ce contexte de mémoire et de souvenir, y aura-t-il en 2014-2018 une «instrumentalisation» identitaire de l’histoire de la Première Guerre Mondiale ? Quel sera le message apporté aux jeunes générations ou aux différents pays s’étant battus sur le sol belge ? Quels seront les faits historiques mis en valeur ?

A son initiative, Ghezala CHERIFI et ses invités, vont essayer d’y répondre et particulièrement s’intéresser à certains acteurs de cette Guerre qui, comme pour la Seconde, ont pratiquement été les oubliés de l’histoire.

Placés dans le combat pour le devoir de mémoire, nous souhaitons rappeler et honorer l’enrôlement de troupes étrangères et plus précisément communément appelés Saphis, Zouaves, Goumiers, qui durant ces années de conflit mondial étaient des combattants de première ligne envoyés au front.

Hommage à ces contingents de l’Armée d’Afrique qui ont contribué à libérer l’Europe de ce conflit militaire. Quelques années plus tard, même sénario, des tirailleurs africains ont combattu avec bravoure pendant la Seconde Guerre Mondiale contre le joug nazi.  Ces faits, restent encore aujourd’hui absents de nos manuels scolaires.

Quelques chiffres :
172.000 Algériens ont été envoyés sur le front, 135.000 Sénégalais, 63.000 Tunisiens mobilisés (mais 6.500 auraient été envoyés sur le front) et 37.000 Marocains.

Statistiques des pertes :
A la fin du conflit, on a compté chez les Nord-africains 47.900 tués ou disparus.

Nous remercions pour ce faire nos deux invités qui, par leurs réflexions, enrichiront le débat :
·       André FLAHAUT, Ministre d’Etat - Président de la Chambre des Représentants et organisateur des cérémonies autour des Commémorations de la Bataille de Gembloux.
·     Rachid BOUAMARA, écrivain, auteur du livre « Silence tiraillé », et militant associatif. Son grand-oncle est enterré dans la nécropole de Chastre, il appartenait au 13ème Tirailleur algérien, 2ème Division d’infanterie Nord-africaine qui a pris part à la Bataille de Gembloux.

Modération : Ghezala CHERIFI, membre de la Section jettoise du Parti Socialiste.

Contexte :
La Belgique compte parmi sa population des groupes communautaires, au Nord comme au Sud, dont les aïeux ont fait partie de ces régiments d’infanterie.

A l’heure où l’on voit et entend des relents nationalistes, communautaristes, islamophobes, voire xénophobes, il est à notre sens important d’y répondre, notamment en rappelant tout le poids et l’apport non négligeable de ces courageux bataillons venus d’ailleurs, répondant à l’appel de la Métropole, de plein gré ou contraints. Certains se sont retrouvés, un peu malgré eux, en terre européenne pour plusieurs générations…

Ce rappel des faits explique, en partie, la présence de l’immigration maghrébine et africaine en Belgique et apporterait des éléments de réponse à la question de l’identité si souvent exaltée.
La conférence aura lieu le vendredi 8 novembre 2013 à 19h, veille du 11 novembre, date d’anniversaire de l’Armistice, à la Salle de la Mutualité Socialiste de Ganshoren (Rue Jean De Greef, 2, à 1083 Ganshoren).

Avec le soutien de : l’IEV (Institut Emile Vandervelde), la section jettoise du Parti Socialiste, les sections PS de Ganshoren, Koekelberg et Berchem-Sainte-Agathe, de la Fédération Bruxelloise des Jeunes Socialistes (FBJS) et de Présence et Action Culturelles (PAC).

 Photos de la Rencontre "Les enjeux politiques autour des commémorations de la Première Guerre Mondiale" ce vendredi 8 novembre 2013 avec André FLAHAUT, Président de la Chambre des Représentants et Ministre d'Etat, Rachid BOUAMARA,
Auteur du Livre "Silence tiraillé" et moi-même Ghezala Cherifi, Présidente de LABA asbl.


 
 
 


 

  

  

  

  

  
     
  


    































































































































































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire